Un Peugeot PX 50 S pour la randonnée

Très peu de modifications ont été apportées à ce Peugeot si ce n’est un démontage complet et un regraissage pour lui faire retrouver tout son lustre.

Peugeot PX 50 S de 1983 en taille 60

Peugeot PX 50 S de 1983 en taille 60

Le Peugeot PX 50 S de 1983 se situe dans le haut de gamme des randonneuses de la marque (porte paquet avant et arrière). Mais cette famille connaissant une certaine désaffection (c’est la gamme route qui attire les projecteurs), ce PX 50 S est en fait un mélange de composants d’entrée de gamme (un cadre en acier carbolite lourd, mais costaud, des pédales acier…) et de composants plus haut de gamme : de « nobles » roues de 700 (le 650B, qui n’est pas encore l’affriolant 27,5″, est réservé aux premiers prix), équipées de jantes Super Champion en dural.

Super champion

Jantes Super Champion mod. 58

Les moyeux sont des Maillard et on trouve à l’arrière l’Helicomatic : tentative de la marque pour passer à la cassette, système astucieux, simple et rapide, mais dont la fiabilité n’était pas sans faille et qui fut supplanté par le système de Shimano.

helicomatic maillard peugeot

Le pédalier dural est un Stronglight triple (simplement serti et rebadgé Peugeot) 30-40-50, soit à peine plus qu’un compact actuel ce qui, associé à une cassette étroite 14-24 de 5 vitesses, n’offre pas une plage de développements digne d’une véritable randonneuse.

Dérailleurs Simplex rebadgés Peugeot

Dérailleurs Simplex à chape longue rebadgé Peugeot

N’empêche, avec son équipement, il peut en donner autant, peut-être même plus, que bien des VTC actuels.

leviers simplex

Les Mafac sont encore en forme : ils n'ont pas perdu leurs rondelles d'origine...

Les Mafac sont encore en forme : ils n’ont pas perdu leurs rondelles d’origine…

Et comme le cadre est prévu pour recevoir des pneus larges, on ne peut s’empêcher de lui monter des Compass Barlow Pass de 38 mm en lieu et place des lourds Michelin d’origine.

compass barlow pass

Cette simple transformation change beaucoup de choses et rend presque le cadre agréable.

L’autre petite intervention ne se voit pas : elle consiste à remplacer les ampoules à filament par des LEDs.

LED phare ancien

L’éclairage obtenu fait alors un beau saut qualitatif et permet de rouler à bonne allure sur des routes non éclairées. Cette amélioration est d’autant plus appréciable que les ampoules à filament, outre leur faible luminosité, ont tendance à griller facilement, soit à cause de sur-tensions dans les descentes, soit à cause des vibrations répétées. Autant de problèmes qui font désormais partie du passé.

Quelles LEDs pour rajeunir son éclairage ?

Nous sommes partisans de cette solution qui permet de redonner un bon coup de jeune aux systèmes d’éclairage anciens. Il existe différents modèles que nous avons testés. Certains présentent l’avantage de rester allumés à l’arrêt. C’est bien pratique mais nous avons pu constater qu’au démarrage, quand l’accumulateur n’est pas encore chargé, l’ampoule ne s’allume qu’à partir de 15 km/h. Nous avons donc finalement sélectionné un modèle qui, comme les ampoules d’origine, n’offre pas d’éclairage à l’arrêt mais produit une lumière suffisante dès 10 km/h.

Nous proposons à la vente les 3 modèles de LED que nous utilisons et qui sont compatibles avec la plupart des éclairages de vélo :

led phare

LED avant à vis (culot E10)
LED arrière à vis (culot E10)
LED avant à baïonnette (culot P13) : cette LED est destinée à remplacer les ampoules halogènes (par exemple sur les anciens Brompton avant 2013 pour les Brompton équipés de moyeux Shimano et avant 2010 pour les Brompton équipés de moyeux SON).

Publicités

13 réflexions sur “Un Peugeot PX 50 S pour la randonnée

  1. C’est incroyable, j’ai récupéré exactement le même vélo de 1983, même couleur, qui appartenait à mon père, état neuf, presque jamais roulé. Je l’ai juste nettoyé au W40, un peu graissé, changé la tige de selle par une 30cm au lieu de 20, changé les pneus et chambres à air pour plus de sureté, et ça roule très bien! Je vais encore changer les ampoules des phares comme vous le préconiser par des leds.

    J'aime

    • Celui-ci avait été acheté par son propriétaire aux Galeries Lafayette – à l’époque où on pouvait s’y fournir en bicyclettes ! Avec son cadre un peu lourd, ce n’est pas le modèle idéal pour de la randonnée rapide mais pour tous les autres usages ce modèle reste intéressant (cyclotourisme tranquille, utilitaire, trajets domicile-travail…). Les pneus larges de 38mm apportent un beau confort de roulage aussi bien sur les chemins que sur les aménagements urbains souvent peu réguliers. Changer les patins d’origine qui auront certainement durci avec le temps serait aussi une bonne idée. Les Kool Stop sur les jantes alu Super Champion sont d’une efficacité redoutable avec les Mafac à tirage central bien réglés. Dans l’idéal et pour un rendement parfait – c’est ce que nous avons fait sur cet exemplaire – il faut nettoyer et regraisser tous les roulements, la graisse aura sans doute en effet un peu séché après plus de 30 ans. Le W40 n’est qu’une intervention provisoire. Dernier point, pour un usage régulier, si vous souhaitez conserver la roue arrière d’origine, il faudra trouver des pignons Helicomatic (et la clé spéciale pour les changer): ce standard n’a connu qu’une brève existence.
      Bonne route avec votre Peugeot !

      J'aime

      • Super merci pour vos conseils, comme j’ai envie de randonner avec lorsque la belle saison arrivera (50 à 80 km par jour), il faudrait effectivement le graisser dans les règles de l’art avant. Que faut-il faire précisément, puis-je le faire moi-même? Je voudrais vous commander les ampoules et les patins de freins. Où se trouvent votre magasin/atelier, je suis sur Paris. Bon dimanche (sous la pluie à Paris!)

        J'aime

      • L’opération n’est pas difficile même si elle demande quelques outils spécifiques (clés pour jeu de direction, boîtier de pédalier, cônes de moyeux…). Le mieux est de se rendre dans un atelier associatif pour apprendre à le faire soi-même. Les fiches de velo-reparation.fr sont un bon point de départ pour comprendre le principe et vous trouverez facilement des tutoriels sur Youtube. Il y a 7 paires de roulements sur un vélo: jeu de direction, deux pédales, roue libre, moyeux des deux roues et boîtier de pédalier. Il peut être bon de nettoyer et regraisser au moins ces deux derniers (la graisse blanche Var est très bien pour ça).
        Nous vendons nos produits en ligne sur cyclodonia.com mais vous pouvez venir retirer votre commande ou voir notre stock à Saint Ouen, juste à côté de Paris. N’hésitez pas à utiliser notre page contact.

        J'aime

  2. Bonjour, vous recommandez des Compass Barlow Pass de 38 mm, est-ce une meilleure marque que d’autres, genre Hutchinson, ou bien les marques se valent-elles et seul le critère de la largeur du pneu, ici 38 mm, doit être pris en considération pour le confort?
    Aussi, pour la randonnée tranquille, 60/80 km par jour pendant une semaine, quelle marque et modèle de selles conseilleriez-vous privilégiant le confort?
    On envisage un La Rochelle/Bordeaux sur une semaine fin mai!
    Bon weekend)

    J'aime

    • Bonjour,
      Un pneu large apporte un certain nombre d’avantages: meilleur confort, meilleure accroche en virages, meilleure résistance à la crevaison et meilleur rendement grâce à une réduction des vibrations. Ce dernier point n’est pas le plus spontanément admis. Et il a fallu notamment une série de tests sur route réalisés par Jan Heine dans sa revue Bicycle Quarterly pour réhabiliter les grosses sections.
      Le facteur le plus important reste cependant le type de carcasse employée pour la fabrication du pneu: c’est en effet sa souplesse, c’est-à-dire sa capacité à se déformer et à se remettre en forme sans résistance qui influe le plus sur le rendement. Les grands manufacturiers offrent rarement des carcasses en coton qui se révèlent pourtant apporter la meilleure souplesse. Dans les catalogues des fabricants, les pneus destinés au cyclotourisme sont souvent lourds et raides. Parmi les pneus testés sur route, le seul pneu Hutchinson testé par la revue (Hutchinson Globetrotter 40mm) appartient à cette famille et était plutôt mal classé (coefficient de résistance au roulement [Crr] de 0.007 quand les meilleurs sont à 0.0025, soit un gain de plus de 2 km/h pour ces derniers sur le plat avec une puissance de 150 W). Je n’ai pas testé le Top Slick 2. C’est actuellement le pneu qui se rapproche le plus de votre usage chez Hutchinson et il devrait avoir un meilleur rendement (à prendre en section 37 mm) mais ce pneu est aussi réputé pour sa faible adhérence, notamment en conditions humides.
      Compass n’est pas un fabricant de pneu mais la marque créée par J. Heine pour produire les composants de vélo bénéficiant des enseignements apportés par les tests réalisés pour la revue et n’existant pas sur le marché. Compass a fourni son cahier des charges à Panaracer qui produit des pneus pour Soma et Grand-Bois: les pneus de cette dernière marque se sont en effet révélés être les plus performants lors des tests de la revue parmi les pneus à grande largeur du marché (Crr de 0.004 pour les Grand-Bois Cyprès que nous proposons à la vente sur notre boutique).
      Les tests de Bicycle Quarterly ont notamment montré qu’on ne se situe pas là dans des gains de 1 ou 2 % propre à intéresser (surtout) les compétiteurs mais dans des proportions nettement plus importantes qui devraient intéresser tout cycliste: même parmi les pneus de qualité, la différence de rendement peut avoisiner les 10% (voir BQ, n° 47, p. 58).
      Si ces questions vous intéressent, je vous invite à jeter un oeil à notre kit « tire performance« .

      Concernant les selles, chacun a ses préférences et il est délicat de conseiller un modèle. Quel que soit votre choix, mieux vaut partir avec un modèle que vous avez pu éprouver. Certains vélocistes permettent de tester des selles et vous pouvez aussi solliciter votre éventuel entourage cycliste. J’ai une préférence pour les modèles en cuir mais ils ne sont pas aux goûts de tous. Chez Brooks, les modèles à ouverture périnéales (gamme Imperial) sont souples et immédiatement confortables, y compris sans cuissard, idem pour les modèles Cambium (qui ne sont pas en cuir). Pour un usage intensif et de longue durée, on privilégiera des selles à cuir épais. Elles sont assez dures et nécessitent d’être rodées. Dans cette famille on trouve la Brooks Team Pro par exemple ou les selles Berthoud (à condition pour ces dernières de ne pas avoir l’habitude de s’asseoir en fond de la selle, le croissant en composite assez large limite en effet la souplesse sur l’arrière de la selle).

      J'aime

  3. Olivier, chez AlexSinger, m’a fortement déconseillé de prendre des 38 mm, des GrandBois 700×30 étant largement suffisant et très confortable.
    Qu’en pensez-vous?

    J'aime

    • Le retour des pneus à large section est une tendance récente en France et depuis plusieurs décennies les cycles A. Singer sont habitués aux pneus à sections étroites. Rappelons que dans les années 80 on considérait que les sections de 20 mm apportaient le meilleur rendement, ce que plus personne ne soutient désormais. Les tests en conditions réelles de Bicycle Quarterly ont montré qu’en-dessous de 25 mm les performance diminuent et qu’à construction équivalente une augmentation de section au-delà de 25 mm n’occasionne pas de perte de rendement.
      Pour une utilisation exclusivement sur route Olivier Csuka a donc raison, entre 30 et 38 mm, les performances se valent, la section de 38 mm apportant de plus un léger surpoids. Seul avantage des grandes sections sur route : ils offrent une meilleure adhérence dans les virages et permettent de les aborder à vitesse plus élevée.
      Si vous êtes un cyclotouriste et que vous envisagez à l’occasion de rouler sur de petites routes au revêtement dégradé ou sur des chemins (beaucoup de voies vertes sont en stabilisé) alors l’intérêt du 38 mm est réel, tant en terme de confort que de rendement.
      Quand j’ai roulé avec mes pneus de 700×30 au milieu des machines du concours d’Ambert, en particulier celles qui étaient équipées en 650B x 42, j’ai pu constater que rendement, stabilité et confort sont réellement du côté des grandes sections sur chemin et, sur route, j’ai pu voir dans une descente en lacets la randonneuse de J. Heine équipée de pneus de 42 dépasser les coursiers de la cyclosportive des Copains.
      Je trouve donc les larges sections plus polyvalentes. L’inconvénient du léger surpoids peut éventuellement être compensé par un diamètre de roue plus petit (650B), ce qui permet de retrouver un effet gyroscopique comparable à celui des roues de 700 à section plus étroite.
      Cela dit, chaque cadreur a sa conception – et bien souvent une longue expérience. Le mieux est donc de choisir celui qui correspond le plus à votre vision du vélo et ensuite de lui faire confiance.

      J'aime

  4. Et bien voilà, mon PX 50S 1983 est désormais « comme » flambant neuf, les différents aménagements sont finalisés:
    – selle Brooks B17 (un peu « dure » pour l’instant)
    – guidoline Brooks (confortable pour les mains)
    – pneus Compass Bon Jon 35mm (super confortable et sécurisant dans les descentes)
    – ampoules led phares avant et arrière (super éclairage pour un vélo de 35 ans)
    Le cadre étant un peu petit pour moi (1m80) et roulant en position droite plutôt que couchée, je recherche une potence plus haute, avez-vous cela en stock ou bien où puis-je en trouver une ?
    Je vous envoie une photo séparément car je n’arrive pas à l’attacher à ce commentaire.
    Encore merci pout tous vos conseils!
    Arnaud

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s