La nouvelle garde (part. I) – Concours de Machines 2017

Plus du tiers des cadreurs participant au Concours étaient soit des non-professionnels, soit des cadreurs ayant une activité récente. On aurait tort pourtant de regarder leurs productions d’un œil distrait. Certains d’entre eux ont même placé la barre très haut. Voici les quatre premiers d’entre eux (alphabétiquement s’entend), les quatre autres suivront dans une seconde partie.

Atelier des Vélos (Paris)

ADV raccord tube direction.JPG

Avec un vélo léger, élancé, l’Atelier des vélos a davantage retenu le second terme dans le programme de la randonneuse légère. Sa machine avait pourtant bien tous les attributs de la randonneuse : porte-bagage, éclairage avant et arrière sur dynamo, garde-boue étaient présents.

Atelier des velos concours de machines

Pneus fins, tubes fins et fourreaux droits signent le coursier.

Mais l’essentiel est sur le cadre lui-même et l’Atelier des Vélos a été particulièrement attentif aux détails, à commencer par le travail des raccords, dont la plupart ont été modifiés.

La machine offre ainsi le paradoxe d’une randonneuse à la fois épurée et baroque :

ADV headbadge.JPG

Écusson ouvragé, tête de fourche ajourée, raccords rouges sur tube de direction et fourreaux gris confèrent à la machine sa forte identité visuelle.

ADV raccord tds.JPG

Le rouge profond se marie parfaitement avec le carbone de la tige de selle et des garde-boue.

ADV tube de selle

Une zone du cadre où le travail a été particulièrement poussé : raccord du tube de selle dissocié du serrage, tube de selle légèrement coudé, support de feu intégré, haubans sur-baissés.

Un travail qui s’effectue jusque dans les endroits les moins visibles :

ADV BdP.JPG

Sans aucun câble, avec un raccord ajouré et discrètement bicolore, le boîtier de pédalier de l’Atelier des Vélos était l’un des plus beaux du Concours.

Le dessus du boîtier de pédalier n’est pas en reste avec, là aussi, un raccord modifié :

ADV signature.JPG

Pièce particulièrement soignée, le boîtier de pédalier accueille logiquement la signature de Quentin Polizzi.

La machine éloigne en effet des yeux tous les câbles pour conserver une impression visuelle la plus légère possible :

ADV cable derailleur.JPG

À l’arrière : routage interne du câble de dérailleur et pattes ajourées.

Et quand le détail technique, comme l’attache de garde-boue, est laissé à portée de regard, c’est comme pour souligner davantage encore le soin apporté à la facture :

ADV fixation GB avant.JPG

Le bout de la vis de maintien du garde-boue (en carbone) est soigneusement limé.

Le garde boue arrière est lui aussi maintenu par des pontets réduits à de simples fils d’acier :

ADV support GB arriere.JPGLes maladresses sont rares sur cette belle machine. On relèvera un crimping des bases au niveau du passage de plateau et de manivelle qui aurait mérité une meilleure fluidité et surtout un porte-bagage sur-mesure en titane dont les soudures étaient un peu brutes, dont la partie horizontale n’était pas alignée et qui se mariait moins bien dans l’ensemble avec le reste du vélo.

L’éclairage, qui relève de l’intendance, n’a pas été oublié sur cette machine au dandysme pourtant affiché. Mais, en l’occurrence, l’Atelier des Vélo a logiquement opté pour Supernova qui offre un feu arrière miniaturisé :

ADV feu arriere.JPG

Le support du phare avant a été intégré à la fourche et revêtu du même émail que le reste du cadre :

ADV phare.JPG

Le Plug (toujours chez Supernova) chapeautant le pivot de direction vient compléter un circuit électrique complet :

adv supernova plug.JPG

Davantage encore qu’une transmission électrique, c’est bien la possibilité de charger ses appareils connectés qui intéressera le randonneur au long cours.

Le tout est alimenté par un moyeu SON dans sa livrée noire comme le reste des composants :

ADV transmission.JPG

Garde-boue en carbone et transmission mono-plateau Sram assurent la légèreté – y compris visuelle – de la machine.

Plus de détails sur Instagram, le blog de Cyclable (employeur et soutien de Quentin Polizzi) et dans une vidéo présentant les étapes de la fabrication de cette machine.

Brevet (Angleterre)

Sébastien Klein avait impressionné l’année dernière en présentant l’une de ses premières réalisations qui lui avait finalement valu le prix du meilleur rookie. Depuis, il réalise les cadres du nouveau modèle de randonneuse Aubrac proposée par la Confrérie des 650, mais c’est sous les couleurs de sa propre marque qu’il était présent à l’édition 2017 : Brevet, un nom qui situe résolument ses productions dans le sillage du cyclotourisme performant.

Comme l’année dernière, la machine présentée s’inscrit dans la lignée de la randonneuse classique. Les évolutions sont discrètes, l’essentiel portant sur la géométrie et l’émaillage.

Brevet concours de machines.JPG

La machine de Brevet sous l’œil de J. P. Weigle (casquette grise).

Bien qu’équipé de garde-boue et de pneus à grosse section (Compass Babyshoe Pass), le cadre est plus compact. Si la machine est moins légère que d’autres – plusieurs constructeurs ayant fait cette année de vrais efforts d’allègement – le cadre reste en contre-partie rigide, y compris sous forte relance comme j’ai pu le constater.
L’émail bleu avait remporté un vrai succès l’année dernière. Les teintes ont changé pour l’édition 2017 mais le jeu entre le bleu-gris de l’émail et les tubes en inox brossé reste particulièrement réussi, confirmant par là même le sens plastique du cadreur :

brevet logo.JPG

Le raccord de boîtier de pédalier reste simple mais, comme souvent chez Sébastien Klein, grâce à un travail de masquage précis, c’est la transition entre l’émail et la partie inox qui met en valeur le raccord, ici en en reprenant la forme en pointe :

brevet boitier de pedalier

Seul petit défaut repéré sur cette machine impeccable, un pontet un peu trop proche du tube de selle et un garde-boue qui vient au contact du cadre :

Brevet garde boue.JPG

Outre la fourche, le cadreur a aussi réalisé décaleur et porte-paquet en tubes d’inox dont les points d’attache étaient soignés :

brevet patte de tringle.JPG

Hauban peints et son œillet inox pour recevoir la tringle du porte-paquet.

Représentant de la randonneuse classique, Sébastien Klein a naturellement une fois de plus préféré Campagnolo à Sram ou Shimano :

brevet derailleur arriere

Campagnolo, le seul à permettre la bonne intégration du carbone sur cette ode au métal brut qu’est la randonneuse Brevet.

Côté éclairage, Brevet reconduit la solution éprouvée « full SON » de l’année dernière :

brevet phare avant

Le support du phare est brasé à l’avant du porte paquet, plaçant le phare en position surplombante et centrale.

À l’arrière, on retrouve le passage le câble via tige de selle et le support de phare intégré au sommet de cette même tige de selle :

brevet tige de selle.JPG

brevet feu arriere SON.JPG

Pour l’alimentation, c’est le même moyeu SON à contact intégré que l’année dernière. Sébastien Klein était alors un des rares à y avoir eu recours. La solution, davantage utilisée par les cadreurs cette année, a souvent été adaptée afin d’alléger les pattes SON, notamment par Cyfac, Victoire et Weigle.

brevet moyeu SON.JPG

La patte intégrant un contact électrique est une solution élégante (pas de fil visible) et pratique (pas de connecteur à débrancher lors du retrait de la roue)…

brevet pattes SON 1.JPG

… mais l’épaisseur des pattes est plus appropriée à un vélo utilitaire germanique qu’à une machine de concours.

Parmi les changements, l’arrivée des pièces Herse / Compass et le passage des freins Cantilever aux étriers à tirage central :

brevet rene herse.JPG

Patte de dérailleur en inox, dérailleur Campagnolo Record, garde-boue poli et pédalier R. Herse réalisent un bel accord.

brevet frein compass.JPG

Excellents en freinage, les étriers à tirage central assurent ici la transition entre le poli du garde-boue et l’inox des haubans.

Sébastien Klein aura donc confirmé cette année sa maîtrise dans la réalisation de randonneuses classiques harmonieuses et cohérentes mais il aura surtout confirmé qu’il sait le faire en conservant un style personnel. Loin d’apparaître comme de simples copies des modèles classiques, les randonneuses de Sébastien Klein portent en effet la patte du cadreur, qui les rend reconnaissables au premier coup d’œil.

Brevet sebastien klein.JPG

Sébastien Klein et son Brevet à Ambert.

Pour les amateurs de détails, Brevet est sur Instagram.

Fée du vélo x 200 (Nevers – Nièvre)

Stendhal avait une devise italienne, qui tenait en trois verbes : visse, scrisse, amò. C’est aussi une devise qui tient en trois verbes – rouler, aimer, avoir froid – que porte haut cette machine en en reprenant l’acronyme : Raaf.

FdV Raaf.JPG

La formule roborative et programmatique de la longue distance inscrite sur le tube diagonal.

Le vélo présenté au Concours devait initialement simplement accompagner la machine qui, elle, n’a pas pu être présentée. On se reportera au numéro 13 de 200 pour plus de détails mais ce qu’il convient de retenir c’est que Fée du Vélo aura donc concouru avec une machine davantage taillée pour la longue distance sur route (le vélo devait emmener Alain Puiseux sur la TCR) que pour les chemins d’Ambert.

fee du velo x 200 concours de machines.JPG

Conformément à son programme, le vélo est minimaliste et fait ainsi partie des rares machines à ne pas avoir été équipées de garde-boue auxquels l’image de la randonneuse reste encore associée. Le fait est qu’ils sont souvent absents sur les vélos engagés dans les épreuves de longue distance.

En l’occurrence, Fée du Vélo a cherché le poids minimum et a proposé, avec Vagabonde, la machine équipée de freins à disque la plus légère du concours.
Le résultat a été obtenu grâce à un cadre sloping, le routage externe des câbles et durite et une fourche carbone :

fdv raccord de selle

Cadre sploping et simplicité visuelle de la soudo-brasure.

fdv htube diagonal

Durite de frein et câble de dérailleur sont externes. Le troisième emplacement pour porte-bidon est prêt pour les longues étapes.

fdv routage externe

Câble de dérailleur en tension depuis le tube de direction.

fdv bdp.JPG

fdv fourche

La fourche Columbus en carbone a été adaptée par Cyfac pour recevoir le porte-paquet.

Le vélo est équipé d’un feu à batterie fixé sur le porte-paquet. Le chargement à l’avant, solution adoptée sur la plupart des machines du Concours, influe moins sur le comportement du vélo qu’un chargement arrière.

fcv porte paquet.JPGMalgré cette simplicité, la machine n’est pas sans âme et, comme l’année dernière, de petites touches sont là pour rappeler que la cadreuse à le souci de ses pilotes :

fdv bouchon sonnette.JPG

Ruban de cintre confortable, sonnette discrète et bouchons authentiquement DIY.

Et une fois de plus, la machine sait trouver les mots qui conviennent aux épreuves de longues distances, épreuves morales au moins autant que physiques. L’injonction pleine de promesse qu’on trouvait déjà l’année dernière inscrite sur le tube diagonal est cette fois-ci gravée bien en vue sur le capot de potence.

fdv capot de potence

FdV ecusson

L’écusson en tête du tube de direction et son évocation des paysages promis.

Fée du Vélo, son site et sa page Facebook.

Jolie Rouge (Savoie)

Jolie Rouge réalise des vélos d’aventures et regarder un vélo de Jolie Rouge est en soi une aventure. Ce jeune cadreur peu connu ne se contente pas en effet de montrer un excellent niveau de réalisation mais il a cette capacité bien plus rare de donner de la profondeur à sa maîtrise technique. Et dans cette machine, il y avait en effet de la beauté, du mystère et de l’étonnement.

Jolie rouge cycles concours de machines.JPG

Avec des sur-baissés à l’arrière – minimalistes, certes – et un imposant porte-bagage avant, Jolie Rouge n’était pas tout à fait dans les clous de la randonneuse légère. L’innovation n’intéresse pas non plus Jolie Rouge – ils étaient quelques constructeurs à avoir cette position tout à fait défendable. De l’inventivité, en revanche, ce cadreur en a à revendre. Et de la générosité aussi : peu de constructeurs auront présenté une réalisation aussi complète, intégrant le cadre, la fourche, la potence, les porte-bagage avant et arrière, les garde-boue en carbone et j’en passe.
De la générosité, Jolie Rouge en avait mis encore dans le matériau (de l’inox Columbus Xcr), dans la décoration du cadre, dans les sacoches sur-mesure…

L’inox fait décidément de beaux cadres et Jolie Rouge sait incontestablement faire parler ce matériau :

JR tube de selle

JR enigme 1

Cadre inox, garde-boue en carbone maison et picots surmontant le pontet – inutiles et donc nécessaires.

JR bdp

Rares sont les boîtiers de pédalier qui n’abdiquent pas la beauté. Celui de Jolie Rouge est du lot.

Mais c’est surtout à l’avant que la machine de Jolie Rouge impressionne avec l’ensemble jaune potence-fourche-porte-bagage.

Tout commence avec la potence dont le serrage est désaxé :

JR potence

Capot de potence intégré, vis de serrage asymétrique.

Dessous, le tube de direction :

JR tube direction

Le Headbadge est un sablier bi-cœur en relief et cerclé de noir.

Puis le décaleur, muni d’une vis de verrouillage :

JR decaleur verrouillable

On en profitera pour noter la gaine de frein, gainée elle-même de fil à tous les endroits où elle se trouve en contact avec le cadre.

Vient ensuite la belle tête de fourche à plaquettes où l’on retrouve particulièrement le motif de l’ananas :

JR tete de fourche.JPG

Cette tête de fourche, qui comporte une entrée de gaine, reçoit aussi l’impressionnant – par sa taille et surtout par sa réalisation – porte-bagage avant, dont on apprécie la courbe des tubes :

JR cable frein avant

Seul reproche qu’on peut faire à ce porte-bagage : l’espace important laissé entre la tête de fourche et le garde-boue.

La plateforme du porte-paquet reprend résolument le motif récurrent de l’asymétrie :

JR dessus porte paquet

L’autre regret porte sur le garde-boue avant trop court. C’est d’autant plus dommage qu’il s’agit d’une belle réalisation maison en carbone.

En descendant, le regard tombe sur les courbes toujours justes des parties surbaissées :

JR surbaisses

L’attache inférieure des sacoches latérales, point de contact avec un crochet métallique, est en inox :

JR crochet surbaisse

Et la courbe se retrouve jusqu’au bout des pattes avec un renfort d’étrier de support de frein courbé :

JR patte avant

Patte coquille, axe traversant, support de patte post mount, crochet inox pour sacoches latérales, tringle de garde-boue cintrée et fixée sur le support de frein… Une densité représentative du travail réalisé sur cette machine.

L’intégration de l’éclairage et de son câblage a été l’un des domaines d’intervention des cadreurs lors de cette édition du Concours. Mais, chez Jolie Rouge, le routage n’est pas dissimulé et semble bien au contraire prétexte à jouer une fois de plus avec le motif de l’asymétrie à l’avant…

JR cablage dynamo

D’abord intégré au tube du porte-bagage, le câble est ensuite accompagné par trois œillets dans sa trajectoire sinueuse vers la dynamo sur jante Velogical.

… comme à l’arrière :

JR support feu arriere

Le support de feu arrière, en fil d’inox brasé et vissé au croissant de la selle Berthoud, est asymétrique mais surtout d’une jolie fluidité.

C’est un matériau haut de gamme qui a été convoqué pour le cadre et l’équipement est à l’avenant :

La vocation voyageuse de la machine se manifeste d’abord dans la solution 1×11 « maison » mêlant dérailleur VTT, cassette Hope 10-40 et levier Genevalle.

JR Avant

Cintre Salsa Cowchipper et levier Gevenalle pour commander le dérailleur Shimano XTR

Les pneus Compass 650B x 42 et le jeu de 5 sacoches confirment le programme de la longue randonnée :

JR sacoches helmut equipment

Sacoches bleues et jaunes Helmut equipement

Par un réflexe de fils de couturière, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder de près la qualité de fabrication des sacoches, souvent approximative dans la bagagerie vélo. Elle est ici d’un très bon niveau et qui ne dépare pas sur la machine de Jolie Rouge où la barre est pourtant placée haut en terme de finition.

Autre indice de l’amour du beau qui guide les choix sur cette randonneuse : les porte-bidon inox Nitto, véritable leçon de finesse et de légèreté dans laquelle les Japonais – on pourrait aussi citer Iribe – sont passés maîtres.

JR porte bidon nitto.JPG

Jolie Rouge a un joli site, un compte Flickr et un Instagram.

Les autres articles consacrés au Concours de Machines 2017 :

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s