Les 7 améliorations discrètes du T Bag de Brompton

L’été est l’occasion de tester longuement sur les chemins les sacs de cyclotourisme. Le nouveau T Bag de Brompton n’a pas échappé à la règle. Les améliorations de cette nouvelle version sont discrètes au point de pouvoir facilement passer inaperçues. Plusieurs fois pourtant, à l’usage, on s’est pris à apprécier le côté pratique de ces modifications. Voici un petit retour sur le T Bag à l’épreuve des chemins.

Ce sac est, rappelons-le, celui de la gamme Brompton qui, avec ses 31 litres, offre le plus grand volume, ce qui le rend non seulement précieux pour le tourisme à vélo (c’est de là qu’il tire le T de son nom) mais aussi pour tous les chargements du quotidien. La nouvelle version conserve l’essentiel de ce qui a fait le succès du T Bag: un sac de grande capacité, simple, léger, assez moche et très pratique.

À première vue, pas de changement notable sur ce sac qui reconvoque le même coloris noir et les mêmes matériaux (Cordura). Il va donc être nécessaire de jouer au jeu des sept erreurs:

 

  • 1. Le logo

Modification la plus anecdotique, la finition de ce T Bag est harmonisée avec la nouvelle gamme de sacs. Exit le logo réfléchissant pour une broderie (un peu) plus élégante à l’avant du sac et sur le dessus (avec les trois étapes de pliage stylisées).

 

  • 2. Le filet

Le filet qui entoure le sac à l’avant et sur les côtés joue pour beaucoup dans le caractère à la fois peu élégant et fort pratique du T Bag. Plus élastique et plus opaque, le nouveau matériau avec lequel est désormais fabriqué le filet assure un meilleur maintien tout en dévoilant moins le contenu des poches. La zone en tissu opaque a par ailleurs été agrandie à l’avant. L’ensemble a une meilleure tenue et l’amélioration n’est pas que cosmétique: le contenu des poches est mieux assuré.

 

  • 3. Les poches arrières

On retrouve l’appréciable poche porte-bidon (accueillant ici un bidon d’1 L) palliant l’absence d’œillets de porte-bidon sur le Brompton lui-même.

On n’y avait pas vraiment prêté attention mais, à l’usage, l’amélioration est sensible: la poche zippée va désormais jusqu’aux coutures supérieure, latérale et inférieure du sac tandis que l’épaisseur de la poche passe de 8 à 7 cm. Au final, le volume total a augmenté et l’accès au contenu se trouve facilité. Autre changement au niveau des poches: l’emplacement du bidon est passé à gauche. Les droitiers, qui sont majoritaires, n’auront pas de mal à attraper le bidon de la main gauche mais apprécieront l’accès facilité pour la main droite à la poche zippée et à son contenu tout en roulant.

 

  • 4. La fermeture du dessus…

Exit la bande Velcro et la doublure jaune fluo pour un gris clair plus élégant.

L’ouverture supérieure n’est plus bordée par une bande Velcro mais est simplement gainée par une lame rigide. C’est a priori la modification la moins convaincante. À l’usage, pourtant, la lame repliée sur elle-même et serrée par la sangle centrale offre une fermeture parfaite et se révèle plus rapide à ouvrir qu’un long Velcro.

 

  • 5. La boucle de sangle

C’est un micro détail mais cette petite boucle de tissu rend la fermeture du T Bag nouvelle version encore plus rapide: il suffit de tirer dessus pour que le T Bag bien rempli soit parfaitement maintenu et ajusté à son contenu.

 

  • 6. Les tirettes

Autre micro détail: avec leur arrondi rigidifié, les tirettes sont nettement plus faciles à attraper et à manipuler en roulant.

 

  • 7. La poche de housse extérieure

La poche de la housse est signalée par le cordon jaune de la tirette.

Le Cordura du T Bag protège le contenu du sac contre les pluies fines. Sous une pluie forte ou prolongée en revanche, la housse  imperméable devient vite indispensable. Elle était initialement rangée dans la poche interne du sac. C’était peu judicieux: avec une pluie battante, il est assez embêtant de devoir ouvrir le sac, écarter une partie du contenu pour atteindre la poche et exposer le tout aux trombes d’eau. Une poche dédiée à la housse de pluie, accessible par l’extérieur du sac est donc là aussi un petit détail, mais particulièrement appréciable sur la route.

 

Notre Bilan: le T Bag est un excellent sac polyvalent. La nouvelle version, sans augmenter son poids, lui apporte des améliorations discrètes mais réelles. On valide.

Le nouveau T Bag a été testé sous le ciel pluvieux d’Allemagne (ici sur les pente du Hohenzollern Burg).

Le nouveau T Bag et une large gamme de sacs pour Brompton est disponible à la boutique.

Publicités

4 réflexions sur “Les 7 améliorations discrètes du T Bag de Brompton

    • Le cordura, comme tout tissage, n’est pas imperméable. C’est l’enduit sur la face interne (protégé lui-même par une doublure) qui le rend imperméable. J’ignore s’il devient microporeux avec le temps ou si l’infiltration se fait au niveau des coutures mais sous forte pluie le contenu du sac devient humide. Donc oui, la housse est nécessaire dans ces cas là. Elle est très légère, peu volumineuse, et l’accès via l’extérieur est désormais très rapide. C’est à mes yeux le vrai plus de cette nouvelle version.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s