Patins de frein : comparatif sur route sèche et humide

Bien que le frein soit l’un des composants les plus importants pour la sécurité du cycliste, il est assez rare de trouver de vrais tests comparatifs en conditions réelles. Le Brompton étant un vélo particulièrement exigeant en matière de freinages, nous avons donc décidé de tester quelques patins de frein afin de déterminer précisément s’il est possible d’améliorer la qualité de freinage d’origine à moindre coût.

Le Brompton étant équipé de cartouches pour frein de route de type Shimano assez répandues, les résultats de ce test sont évidemment transposables à bien d’autres vélos à freinage sur jante alu. Et un patin de frein qui a fait ses preuves sur les roues à faible diamètre du Brompton aura d’excellents arguments en sa faveur.

Nous avons donc aligné les patins de quatre marques différentes et nous avons mis en place un protocole précis afin d’obtenir des données comparables entre elles, aussi bien en conditions sèches que sur jantes humides.

Les 5 patins après avoir subi nos tests. De gauche à droite : B'Twin 500, Shimano M55/R, Fibrax (modèle Brompton), Kool-Stop Dura2 Bi-matière et Kool-Stop Dura2 Saumon.

Les 5 patins qui viennent de subir nos tests. De gauche à droite : B’Twin 500, Shimano M55/R, Fibrax (modèle Brompton), Kool-Stop Dura2 Bi-matière et Kool-Stop Dura2 Saumon.

Lire la suite

Amélioration du freinage sur jante : montage de patins Kool-Stop

patins Kool-Stop

Les vélos anciens et le Brompton ont au moins un point commun : leurs propriétaires se plaignent parfois de leur qualité de freinage. Dans le cas du Brompton, la circonférence réduite de ses roues de 349 rend inévitablement le freinage moins performant par rapport à une roue de grande taille. Dans le cas des vélos antérieurs aux années 1990, typiquement équipés de freins Mafac, Clb ou Weinmann, ce sont les étriers de conception archaïque qui sont souvent pointés du doigt. Lire la suite