[MàJ] TPW : la gamme de pédales en un coup d’œil

La gamme TPW consacrée aux pédales se développe sans cesse. Il était temps de compléter et de mettre à jour notre article.

Si la quête de la réduction du poids a évidemment son importance sur un vélo,  elle est d’autant plus pertinente dans le cas d’un vélo pliant: 1 kilo de plus est peu perceptible lorsqu’on roule sur le plat. La différence est en revanche sensible dès qu’on est amené à porter le vélo plié. Le confort gagné au portage par un allègement du vélo se retrouvera évidemment sur la route, lors des démarrages, des accélérations et dès que le dénivelé augmente.

Sur le Brompton, l’un des postes de réduction du poids est évidemment la paire de pédales: le mécanisme de pliage alourdit nettement la pédale de gauche (290 g à elle seule), tandis que la pédale de droite, légère grâce à son corps en résine, est en raison même de ce matériau d’une longévité limitée.

TPW propose deux composants qui permettent de conserver le système de pliage et l’apparence d’origine tout en les allégeant : une vis en titane pour remplacer l’imposant composant en acier de la pédale pliante et un axe en titane destiné au modèle fixe.

Kit C TPW

Ces deux composants permettent de faire descendre la paire de pédales Brompton de 414 à 374 g.

Passer aux pédales détachables permet de réduire encore le poids tout en assurant rigidité et longévité accrues. Les gammes Ezy et Ezy Superior de MKS se déclinent en de nombreux modèles de pédales entre 300 et 380 g la paire (voir notre catalogue complet en fin d’article).

MKS Promenade Ezy champagne

MKS Promenade Ezy – 370 g

MKS Compact Ezy champ

MKS Compact Ezy – 303 g

MKS Urban plateform.JPG

MKS Urban Platform Ezy Superior – 370 g

Lire la suite

Publicités

Exercice pratique : un « Airline bag » pour Brompton

Nous aimons les beaux sacs de vélo et nous aimons les Brompton. Répondre à une demande particulière qui associait ces deux domaines, c’était donc pour nous particulièrement stimulant, et le défi a été aussitôt relevé.

fabrication

Le but était d’offrir un sac de remplacement à un collégien qui se déplace… en Brompton. Et qui dit sac de collégien, dit sac qui sera porté sur le dos, qui sera bourré de grands classeurs et de lourds manuels, et qui sera surtout très peu ménagé…

Voilà pour le cahier des charges. L’état du précédent sac après un an et demi de service à ce régime permettait de toucher du doigt l’enjeu – et la difficulté – de l’entreprise. Il s’agit d’un sac fabriqué en Corée, taillé dans un tissu peu résistant et qui, comme nous avons pu le constater, a lâché à de multiples endroits au niveau des coutures.

Toma bag face.JPG

Toma bag dos

L’une des bretelles est d’ailleurs proche de la fin :

Toma bretelle

Outre le fait que ce modèle n’est plus fabriqué, il était à l’usage trop étroit pour accueillir confortablement toutes les affaires d’un collégien.

L’idée a donc été d’intégrer ces demandes, d’y ajouter quelques améliorations par rapport au modèle précédent tout en restant dans une esthétique ludique – ce qui n’est pas particulièrement évident avec un sac pour Brompton au cadre rectangulaire. Nous avons opté pour une déclinaison du modèle iconique de l’airline bag popularisé dans les années 70. Il restait à laisser l’utilisateur choisir les deux coloris… et à assembler le tout:

airline bag face a.JPG

airline bag dos a

Lire la suite

Les 7 améliorations discrètes du T Bag de Brompton

L’été est l’occasion de tester longuement sur les chemins les sacs de cyclotourisme. Le nouveau T Bag de Brompton n’a pas échappé à la règle. Les améliorations de cette nouvelle version sont discrètes au point de pouvoir facilement passer inaperçues. Plusieurs fois pourtant, à l’usage, on s’est pris à apprécier le côté pratique de ces modifications. Voici un petit retour sur le T Bag à l’épreuve des chemins.

Ce sac est, rappelons-le, celui de la gamme Brompton qui, avec ses 31 litres, offre le plus grand volume, ce qui le rend non seulement précieux pour le tourisme à vélo (c’est de là qu’il tire le T de son nom) mais aussi pour tous les chargements du quotidien. La nouvelle version conserve l’essentiel de ce qui a fait le succès du T Bag: un sac de grande capacité, simple, léger, assez moche et très pratique.

À première vue, pas de changement notable sur ce sac qui reconvoque le même coloris noir et les mêmes matériaux (Cordura). Il va donc être nécessaire de jouer au jeu des sept erreurs:

Lire la suite

Rindow bikes : éclairage & pédalage au quotidien

Un nouveau fabricant japonais inventif est désormais distribué par Cyclodonia : Rindow bikes. Deux de ses produits ont retenu notre attention et il nous a semblé qu’ils méritaient une petite présentation :

Feux avant / arrière bullet light

Le bullet light est un éclairage compact et léger en aluminium joliment usiné. Il doit son nom à son élégante forme ogivale :

Il est proposé en quatre versions, soit deux coloris déclinables en modèle avant et arrière.

Bullet light en coloris noir et argent, version avant et arrière.

Lire la suite

Éditions spéciales : manivelles et plateau Spécialités TA

On a déjà eu l’occasion de parler dans un précédent article du pédalier Pro 5 Vis qui conserve encore, plus d’un demi siècle après sa création, plusieurs avantages. Le premier est son apparence simple et classique qui lui permet aujourd’hui encore de se marier particulièrement bien avec les tubes fins des vélos à cadre en acier.

Mais l’aspect esthétique est loin d’être d’être son seul atout puisque ce pédalier permet de monter sur un même jeu de manivelles une configuration simple, double ou triple – voire quadruple – avec une large plage de dentures possibles allant de 26 à 54 dents. Il offre aussi une largeur de manivelle à manivelle (Q Facteur) particulièrement étroite et un poids parfaitement compétitif avec les pédaliers actuels (370 g vis incluses auxquels il faut ajouter une centaine de grammes pour le plateau extérieur et une cinquantaine de grammes pour le plateau intérieur).

Depuis l’arrêt de sa commercialisation par Spécialités TA, il fallait cependant se tourner vers d’autres fabricants comme SUN xcd qui produit une réplique des manivelles Stronglight 49D / TA Pro 5 Vis et a développé sa propre gamme de plateaux :

Manivelle et plateaux SUN xcd.

Mais la simplicité des plateaux TA conservait à nos yeux son intérêt et nous avons commandé à TA une série spéciale de flasques porteurs grâce auxquels la manivelle Pro 5 Vis peut être utilisée en mono-plateau de 26 à 42 dents avec les plateaux intérieurs de série, les plateaux extérieurs prenant le relais de 40 à 52 dents.

Le flasque porteur permet l’utilisation de mono-plateau de 26 à 42 dents adaptés à la plupart des utilisations.

Lire la suite

Comparatif : trois housses pour Brompton

Brompton cover QCOV_1 b

Le Brompton est le vélo pliant qui offre le gabarit le plus compact en position pliée ce qui, associé à l’un des poids les plus légers de sa catégorie, le rend particulièrement adapté à l’intermodalité. La housse est dès lors un accessoire presque indispensable puisqu’elle permet de transformer le Brompton en simple bagage et rend son accès possible là où les vélos sont payants (trains, bateaux…) ou refusés (dans certains établissements).

Si on peut penser que la première housse venue peut faire l’affaire, en réalité les différents modèles ont des caractéristiques bien particulières qui méritent le coup d’œil.

comparatif housses

Trois housses pour Brompton: la housse d’origine Brompton France, la housse Brompton optionnelle et la housse Kamoya.

Lire la suite

Des roues plus légères, plus solides : présentation des montages Cyclodonia

4 roues pour Brompton : moyeu SP SV9 ; Phil Wood et jante Velocity ; Ridea ; Brompton X-Light

Histoire d’une roue

En 2014, j’ai acheté une roue Brompton à moyeu SON XS Classique, d’occasion. Le moyeu avait été re-rayonné avec une jante Brompton double paroi qui venait alors tout juste de faire son apparition. Difficile de connaître l’histoire d’une roue mais, pour ce que j’en savais alors, le rayonnage était correct. Je notais juste, à un endroit, une sorte de coulure de verni épais et très dur. Ça n’avait pas d’autre inconvénient que d’être visible en regardant la roue de près et d’ailleurs le propriétaire qui ne l’avait jamais remarqué ne fut pas capable de m’en dire plus.

La roue fut montée sur mon Brompton pour les trajets quotidiens. En 2016, moins de deux ans après, le flasque du moyeu se brisa net.

Lire la suite

Brompton : l’amélioration du serrage de selle

Serrage de selle Ti Parts Workshop (modèle BTP-17)

Le mécanisme du serrage de selle inclut le système de verrouillage du triangle arrière et fait partie des pièces d’usure du Brompton. Cette pièce est en effet particulièrement sollicitée : le levier est manipulé à chaque pliage et dépliage du vélo et la longueur de la sortie de selle implique de fortes contraintes au niveau du collier de serrage.

Le système du Brompton.

L’une des conséquences est que le système de serrage par axe asymétrique finit par perdre de son amplitude au fur et à mesure que l’axe s’érode. Le serrage devient alors moins efficace et c’est l’une des causes principales d’un phénomène que les utilisateurs intensifs du Brompton connaissent bien : la selle descend progressivement au cours du pédalage.

Le serrage de selle alternatif réalisé par Ti Parts Workshop présente ainsi un intérêt évident : réalisé en matériaux mieux adaptés aux contraintes subies par ce mécanisme, il offre une meilleure longévité. Lire la suite

3 améliorations du Brompton : Toolkit, phare avant Cateye et nouvelle roue X-light

Si l’amélioration du Brompton suscite l’inventivité des fabricants un peu partout dans le monde, il est aussi normal que ce soit parfois des ateliers de Greenford eux-mêmes que nous parviennent des composants et des accessoires bien pensés.

Le Toolkit

Transporter un nécessaire de réparation à l’intérieur du cadre est une idée qui a très tôt séduit les fabricants de cycles mais l’intérieur de la potence ou du cintre – le plus souvent retenus – limite les solutions. Les tubes larges du Brompton offrent en revanche davantage de place et leur intérieur est accessible lorsque le vélo est replié. Les utilisateurs ont souvent utilisé cet espace pour y ranger quelques outils mais Brompton a brillamment relevé le défi de l’intégration du multi-outil.

Presque indiscernable, le Toolkit est calé et maintenu à l’intérieur du cadre par un fond aimanté : aucune vibration lorsque le vélo roule.

Lire la suite

HELLIS Grand Tourisme : l’enduro allroad n’est plus un luxe

Une affaire de pneus

En créant le Rat Trap Pass, un pneu de 26’ et de 2,3’ de section (54 mm), Compass arrive sans doute au terme d’une tendance qui court depuis une dizaine d’années : l’élargissement croissant de la section des pneus de route performants.

Compass Rat Trap Pass, 26′ [559 x 54 mm]

L’intérêt de ce pneu à la carcasse souple est en effet de faire jeu égal avec les sections habituelles tout en élargissant considérablement le champ d’action du cycliste : non seulement tous les chemins peuvent être parcourus, y compris les plus dégradés, mais la vitesse reste quasiment équivalente sur route et sur chemin. C’est d’ailleurs une donnée contre-intuitive qui a mis du temps à être admise et elle l’est encore pour le moment surtout chez les cyclistes informés. Nous ne pouvons que renvoyer les lecteurs intéressés par ces questions aux 4 numéros du kit spécial « tire performance » de Bicycle Quarterly. Cette revue américaine a en effet été la première à effectuer à grande échelle et de façon rigoureuse des tests de pneus en conditions réelles et reproductibles. L’intérêt des pneus larges à carcasse souple a été l’un des enseignements de ces tests. Concrètement, cela signifie qu’avec eux n’importe quel chemin sur une carte, n’importe quel tracé GPS est accessible pour un vélo qui, dans le même temps, ne le cède en rien en terme de performance sur route. En d’autres termes, le Rat Trap Pass est sans doute le meilleur moyen d’atteindre enfin le graal longtemps rêvé du vélo réellement polyvalent.

Un cadre Enduro allroad

Ce type de pneu nécessite cependant un cadre spécifique qui permette à la fois un freinage adapté (les étriers classiques seront trop étroits) et un espace généreux entre bases, haubans et fourreaux de fourches non seulement pour le pneu mais aussi pour des garde-boue : le cycliste de route qui s’aventure sur les chemins en aura en effet probablement besoin.


Ce type de cadres, destiné à accueillir de gros pneus de 26’ ou 650 B (dits 26+ ou 27,5+), et pour lesquels les Anglo-saxons ont déjà trouvé de nombreuses dénominations (enduro allroad, adventure road, dirt tourer…) est en ce sens à notre avis moins le fruit d’une nouvelle mode que la continuation de la randonneuse classique que nous aimons et dont la philosophie était de ne s’interdire aucun chemin et d’être aussi performante sur le lisse asphalte que sur la rugosité des cailloux.

Lire la suite